Рейтинг@Mail.ru
Les Forums du Monde des Religions :: forum religion Les Forums du Monde des Religions :: forum religion http://arlitto.forumprod.com/
Règles du forum
Tout sur l'actualité du monde

Re: Tarik Ramadan

MessagePosté par Yacoub » 04 Nov 2017, 17:26

Image
Avatar de l’utilisateur
Yacoub
Modérateurs Locaux
Modérateurs Locaux
 
Messages: 5638
Points: 13422
Inscription: Mai 2015
Localisation: France
Sexe: Masculin
Religion: agnostique

Re: Tarik Ramadan

MessagePosté par Yacoub » 04 Nov 2017, 17:52

DSK ne représente ni le judaïsme ni le christianisme tandis que Tarik Ramadan lui représente l'islam.

DSK aurait été Président s'il n'avait pas succombé à la tentation de se vautrer dans la luxure avec une mahométane noire.

Alors que Manuel Valls critique Ramadan, son soutien pour DSK refait surface
Par CNEWS Matin - Mis à jour le 30/10/2017 à 18:25 Publié le 30/10/2017 à 18:24
Tweet Partager
Image


Manuel Valls est une nouvelle fois ciblé par les réseaux sociaux après son tweet sur Ramadan. [AFP / PATRICK KOVARIK ]
Alors que l'islamologue Tariq Ramadan est en pleine tourmente médiatique, après que deux femmes ont porté plainte contre lui pour viol, Manuel Valls s'est saisi du sujet, suscitant moqueries et indignations des internautes.
Le député d'Essone s'est fendu d'un tweet ce lundi, assurant dénoncer depuis longtemps la «duplicité de Tariq Ramadan».
Depuis des années je dénonce la duplicité de [url=https://twitter.com/hashtag/TarikRamadan?src=hash&ref_src=twsrc^tfw]#TarikRamadan[/url] ..aujourd'hui la vérité éclate grâce à des femmes courageuses.Merci à elles!
— Manuel Valls (@manuelvalls) [url=https://twitter.com/manuelvalls/status/924961129159446534?ref_src=twsrc^tfw]30 octobre 2017[/url]

Mais l'intervention de l'ex-Premier ministre a beaucoup fait réagir. En cause ? Les propos de Manuel Valls lors de l'arrestation de son ami Dominique Strauss-Kahn, le 16 mai 2011. 
Image
Sur le même sujetAgression sexuellePour Tariq Ramadan «soit vous êtes voilée, soit vous êtes violée», selon Henda Ayari
Au micro de RTL, le député-maire d'Evry avait affirmé que les images de DSK, inculpé pour tentative de viol, sortant menotté d'un commissariat de Harlem (New-York) étaient d'une «cruauté insoutenable».
Image
Sur le même sujetconfessionDSK raconte sa "terrible" arrestation
«Cela fait près de trente ans que je fais de la politique, mais je n'ai jamais vu cela et je n'ai jamais ressenti cela. J'avais les larmes aux yeux. (...) DSK est un ami que je connais depuis longtemps», avait-il ainsi déclaré. 
Ces phrases choc sont ressorties pour confronter Valls après sa condamnation de Ramadan.
Que la justice s’occupe de Tarik Ramadan.


Que Manuel Valls évite le ridicule. pic.twitter.com/vyL3eIO3hC
— Guillaume Blardone (@gblardone) [url=https://twitter.com/gblardone/status/925005437598076928?ref_src=twsrc^tfw]30 octobre 2017[/url]

Je conseille à [url=https://twitter.com/manuelvalls?ref_src=twsrc^tfw]@manuelvalls[/url] de relire sa propre interview à [url=https://twitter.com/jmaphatie?ref_src=twsrc^tfw]@jmaphatie[/url] le 16 mai 2011 à propos de Dominique Strauss-Kahn. pic.twitter.com/OFSfYWFf1H
— Nassira El Moaddem (@NassiraELM) [url=https://twitter.com/NassiraELM/status/924988931648704518?ref_src=twsrc^tfw]30 octobre 2017[/url]

Quand on cherche les condamnations de Valls sur les collègues Baupin, Sapin et Cie... pic.twitter.com/FcRB8ID5rh
— Zohra.ElM (@Zohra_EIM) [url=https://twitter.com/Zohra_EIM/status/925014779114254339?ref_src=twsrc^tfw]30 octobre 2017[/url]

En revanche, pour DSK ça faisait pleurer très fort. Sérieux Valls, t'es la pire honte de la politique française avec le duo Boutin / Morano. pic.twitter.com/QImCVoGWFn
— sylvain (@Sylvqin) [url=https://twitter.com/Sylvqin/status/925006831000449024?ref_src=twsrc^tfw]30 octobre 2017[/url]
Avatar de l’utilisateur
Yacoub
Modérateurs Locaux
Modérateurs Locaux
 
Messages: 5638
Points: 13422
Inscription: Mai 2015
Localisation: France
Sexe: Masculin
Religion: agnostique

Re: Tarik Ramadan

MessagePosté par Yacoub » 05 Nov 2017, 15:10

"La Tribune de Genève" accuse Tariq Ramadan d'avoir couché avec des mineures
Professeur de français dans un collège à Genève en 1980-1990, l'islamologue aurait eu des relations sexuelles avec au moins trois adolescentes.
Par notre correspondant à Genève Ian Hamel
Publié le 04/11/2017 à 17:42 | Le Point.fr
Image
Tariq Ramadan à Bordeaux, le 26 mars 2016, lors d'une conférence sur les clefs du vivre ensemble, organisée par l'association In Peace Event...
Tariq Ramadan à Bordeaux, le 26 mars 2016, lors d'une conférence sur les clefs du vivre ensemble, organisée par l'association In Peace Event... © MAXPPP / IP3 PRESS/MAXPPP


Une semaine à peine avant qu'une plainte pour viol ne soit déposée contre Tariq Ramadan, Jean-Michel Olivier, enseignant et écrivain suisse, prix Interallié en 2010 pour L'Amour nègre, publiait sur sa page Facebook un texte assez peu charitable sur Tariq Ramadan, son ancien collègue de collège, à Genève. « J'ai lu deux livres de TR, aussi mauvais l'un que l'autre [Mon intime conviction et De l'islam et des musulmans] », commentait-il. Jean-Michel Olivier ajoutait, parlant toujours de Tariq Ramadan : « Nous avons travaillé dans le même collège et collaboré souvent ensemble. Jusqu'à ce qu'il se fasse virer pour les raisons que vous savez… »

Depuis des décennies, la vie privée de l'actuel professeur d'islamologie à Oxford est l'objet de suspicions dans la très prude Cité de Calvin. Certes, Tariq Ramadan pourra toujours démentir les propos de Jean-Michel Olivier, jurant qu'il n'a pas été licencié, mais qu'il a démissionné de l'enseignement. Mais, sur les bords du lac Léman, personne n'est dupe. En revanche, le prédicateur aura davantage de mal pour se défendre contre les accusations portées aujourd'hui contre lui dans La Tribune de Genève et 24 Heures par quatre de ses anciennes élèves, âgées de 14 à 18 ans. Même si les faits sont prescrits, les griefs sont particulièrement graves.
Il « abusait de la confiance de ses élèves »

Quatre anciennes élèves témoignent. Elles ne sont pas musulmanes. La plus jeune, alors âgée de 14 ans, affirme avoir refusé de coucher avec Tariq Ramadan. « Il a mis sa main sur ma cuisse en me disant qu'il savait que je pensais à lui le soir avant de m'endormir […] C'était de la manipulation. Il disait qu'il pensait à moi mais qu'il était marié. J'étais mal, mais je ne pouvais rien dire. C'était mon prof. » L'élève résiste et doit alors subir les foudres de ce professeur de français « possessif et jaloux ». L'ancienne élève parle d'un « homme tordu, intimidant, qui usait de stratagèmes relationnels et pervers et abusait de la confiance de ses élèves ».

En revanche, une autre ancienne élève, aujourd'hui mère de famille, reconnaît avoir été « abusée et violentée ». « Cela s'est passé trois fois, notamment dans sa voiture. C'était consenti mais très violent. J'ai eu des bleus sur tout le corps. Il m'a toujours fait croire que je l'avais cherché », déclare-t-elle. Les autres témoignages recueillis par Sophie Roselli dans La Tribune de Genève vont dans le même sens : « J'avais 17 ans quand on a commencé à s'embrasser et 18 ans quand on a eu des rapports sexuels […] Il me prenait, me jetait, instaurait une relation de dépendance. Il a créé les bases d'une relation malsaine », affirme une autre de ses anciennes élèves et maîtresses. Le Point.fr a contacté Julie Granier et Yassine Bouzrou, deux des avocats de Tariq Ramadan, sans résultat. La Tribune de Genève n'a pas non plus reçu de réponse à ses appels.
Une mosquée, propriété des Ramadan

L'attitude de Tariq Ramadan n'échappe ni à sa famille (il a quatre frères et une sœur) ni à son épouse Isabelle, une institutrice franco-suisse convertie à l'islam. D'autres anciennes maîtresses ont confié au Point.fr qu'elles leur ont écrit des lettres recommandées pour dénoncer le comportement « pervers » de l'islamologue. « J'ai parlé avec Hani Ramadan, son frère aîné, directeur du Centre islamique de Genève, il m'a répondu que tout ce que j'entreprendrai contre Tariq se retournera contre moi », raconte une jeune femme, qui redoute encore, vingt ans plus tard, les menaces de la famille Ramadan et des Frères musulmans.

Contrairement aux autres mosquées dans le monde, le Centre islamique de Genève est une propriété exclusive des Ramadan. Il ne compte dans son Conseil de direction que des membres de la famille : Wafa, la fille aînée d'Hassan Al-Banna, le fondateur des Frères musulmans en Égypte, et ses six enfants, Aymen, Yasser, Bilal, Hani, Tariq et Arwa. Parrainé et financé par les Saoudiens, ce Centre a été créé en janvier 1961 par Saïd Ramadan, le gendre d'Hassan Al-Banna, décédé en 1995. Personnalité très influente au sein de la Confrérie, lors de son arrivée en Europe, à la fin des années 50, le père de Tariq Ramadan va, une décennie plus tard, être mis à l'écart et sombrer dans une très grande solitude.
La marginalisation du père de Tariq Ramadan

L'islamologue allemand Reinhard Schulze parle d'un « homme seul, déçu, qui avait perdu presque tous ses compagnons. […] En fait, Saïd Ramadan a été marginalisé par d'autres intellectuels musulmans, plus brillant que lui » (1). Sylvain Besson, rédacteur en chef adjoint du quotidien suisse Le Temps, évoque un homme vivant seul dans un studio minable, séparé de sa femme et de ses enfants. « L'Islamistan imaginé des décennies plus tôt se réduit à une chambre où s'entassent un poste de radio, des coupures de presse, des livres, et des lettres venues du monde entier. » (2)

Pourquoi cette déchéance ? Saïd Ramadan aurait peu à peu succombé aux charmes de l'Occident et sa vie privée n'aurait pas été aussi irréprochable que celle qu'il prônait dans ses conférences. Résultat, ses généreux donateurs, et notamment les Saoudiens, lui auraient coupé les vivres. Pour toutes ces raisons, l'image des Ramadan en suisse francophone n'est pas forcément très positive.

Tariq Ramadan va l'apprendre à ses dépens quand il crée en septembre 1994 Musulmans, Musulmanes de Suisse (MMS). Le premier congrès, trois mois plus tard à Genève, vire au fiasco total. Les musulmans de Suisse ne sont pas au rendez-vous. Pour remplir la salle communale de Plainpalais, l'islamologue est contraint de faire venir par cars entiers des militants de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF), notamment Hassan Iquioussen et Malika Dif. Mais la supercherie est découverte. Le magazine L'Hebdo de Lausanne titre : « Les musulmans de Suisse… étaient français ». Un échec qui pousse alors Tariq Ramadan à se montrer moins présent dans les cantons helvétiques et plus actif dans les cités françaises, à commencer par Lyon. On connaît la suite.


(1) La Vérité sur Tariq Ramadan. Sa famille, ses réseaux, sa stratégie. Éditions Favre, 358 pages.

(2) La conquête de l'Occident, le projet secret des islamistes, Seuil, 226 pages.
Avatar de l’utilisateur
Yacoub
Modérateurs Locaux
Modérateurs Locaux
 
Messages: 5638
Points: 13422
Inscription: Mai 2015
Localisation: France
Sexe: Masculin
Religion: agnostique

Re: Tarik Ramadan

MessagePosté par Yacoub » 07 Nov 2017, 14:14

Tarik Ramadan agit conformément à l’éthique islamique, il agit comme PBSL, c'est de l'hypocrisie de le lui reprocher.

Autant reprocher à PBSL de s'être marié âgé de 49 ans avec une petite fille de six ans.

Pour ma part, je souhaite que Tarik Raadan apostasie la Religion d'Amour de Tolérance et de Paix et vient nous rejoindre au forum des apostats de l'islam qu'il présidera étant donné ses qualités intellectuelles indiscutables.

Je lui donne l’adresse:
http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php

Je suis à peu près sûr qu'Arlitto fera la même chose en ce qui le concerne pour le forum

hthttp://arlitto.forumprod.comtp://
Avatar de l’utilisateur
Yacoub
Modérateurs Locaux
Modérateurs Locaux
 
Messages: 5638
Points: 13422
Inscription: Mai 2015
Localisation: France
Sexe: Masculin
Religion: agnostique

Re: Tarik Ramadan

MessagePosté par Yacoub » 11 Nov 2017, 16:39

Hani Ramadan reste interdit de séjour en France
Tribunal administratif de ParisLe recours du directeur du Centre islamique de Genève contre son interdiction de territoire est rejeté.
Image


Photo d'archive. L'islamologue Hani Ramadan a vu son recours rejeté par la justice française. Image: Georges Cabrera/Tribune de Genève


Les arguments de l’islamologue Hani Ramadan n’ont pas convaincu le Tribunal administratif de Paris. La justice française a rejeté cette semaine le recours du directeur du Centre islamique de Genève contre son interdiction d’entrée et de séjour en France datée du 7 avril 2017. Le Genevois avait été reconduit à la frontière le 8 avril, après une conférence donnée à Colmar. Le Ministère français de l’intérieur indiquait à l’époque que Hani Ramadan «est connu pour avoir dans le passé adopté un comportement et tenu des propos faisant peser une menace grave sur l’ordre public sur le sol français». L’actuel ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a conclu au rejet de la requête du Genevois par un mémoire en défense le 5 septembre, indique par ailleurs le Tribunal.
L’arrêté a beau lui avoir été notifié alors qu’il se trouvait sur le territoire français, il n’y a pas de vice de procédure selon la justice. Hani Ramadan objectait également que les propos qui lui sont attribués «sont anciens». Mais un tweet après l’attentat de Barcelone du 17 juillet atteste de sa persistance à «proférer des commentaires de nature à alimenter les théories conspirationnistes», décrit le tribunal.
Ses libertés d’expression et de réunion ont-elles été restreintes de manière «excessive»? Non, selon la décision de justice. Cette mesure peut faire l’objet d’une demande de levée. En d’autres termes, son interdiction de territoire n’est pas définitive. Les rapporteurs ne reconnaissent aucune erreur de fait ou d’appréciation et estiment que l’atteinte portée à ces libertés «n’est pas disproportionnée au regard de l’objectif d’ordre et de sécurité publics». (TDG)
Créé: 10.11.2017, 19h23


Sophie Simon et Julien de Weck Mis à jour à 18h40
Avatar de l’utilisateur
Yacoub
Modérateurs Locaux
Modérateurs Locaux
 
Messages: 5638
Points: 13422
Inscription: Mai 2015
Localisation: France
Sexe: Masculin
Religion: agnostique

Re: Tarik Ramadan

MessagePosté par Yacoub » 21 Nov 2017, 16:19

Le récit de Majda Bernoussi, trompée par Tariq Ramadan

Elle fut la première, en 2014, à vouloir révéler sa liaison avec l'islamologue dans un manuscrit où elle dénonce un manipulateur. Extraits exclusifs.
De notre correspondant en Suisse, Ian Hamel
Modifié le 20/11/2017 à 13:30 - Publié le 20/11/2017 à 11:21 | Le Point.fr

Image

Madja Bernoussi fut la première, en 2014, à vouloir révéler sa liaison avec l'islamologue.  © DR

Grande, brune, de longs cheveux noirs, Majda est d'origine marocaine. Elle voyage dans le monde entier. Elle a fréquenté Tariq Ramadan pendant presque cinq ans, de 2009 et 2014. Majda n'a été ni violée ni frappée. Mais elle a été menacée lorsqu'elle a voulu dénoncer l'homme qu'elle appelle un « tartuffe », un prédateur. Elle affirmait que les victimes de l'islamologue se comptaient par dizaines, sinon par centaines depuis plus de deux décennies, dans une interview qu'elle avait accordée au Point il y a trois ans. « Il y a une sourate qui s'appelle mounafakin, comprenez les hypocrites : ils disent de leurs bouches ce qu'ils n'ont pas dans leurs cœurs. C'est exactement ce qu'est Tariq Ramadan », ajoutait-elle.
Nous dévoilons quelques extraits de son journal quotidien, tenu lors de sa relation heurtée avec le professeur d'études islamiques contemporaines de l'université d'Oxford. Majda Bernoussi envisageait de publier ce manuscrit intitulé Un voyage en eaux troubles avec Tariq Ramadan.
C'est au retour d'un pèlerinage à La Mecque qu'elle avait pris contact par Internet avec l'islamologue, qui lui apparaissait alors comme un saint homme.
Un doute sur sa situation maritale
« Il se montre très coopératif lors de ce premier échange. Moi, de nature méfiante, je me suis sentie en confiance. Enfin, presque. Pas complètement, un sentiment désagréable prend forme insidieusement. Mais je l'ignore, cette voix qui me crie stop. La voix redouble de volume, mais je la fais taire. Enfin, comment cette figure emblématique de l'islam, mondialement respectée, pourrait-elle me faire mal ?
Je lui ai déjà transmis mes écrits, il sait chacune de mes blessures. »
« Il se met à m'envoyer des SMS, d'abord très pudiques. Curieusement, il me parle très peu de religion au début, puis plus du tout. Je lui fais remarquer qu'il m'avait promis de m'emmener vers la lumière. Il esquive gentiment. Très rapidement, nous nous dirigeons vers quelque chose de plus complice. Je deviens subitement indispensable à ses yeux. Sa neutralité feinte laisse place à des mots tendres, puis amoureux. J'ai alors confiance, même si rien ne se passe encore. Malgré tout, certaines questions demeurent sans réponse. Il y a d'abord cet énorme doute sur sa situation maritale. Je lui pose la question clairement, plusieurs fois, sans succès. »
« Le fourbe maquillé en homme d'islam »
« T. R. m'envoie ensuite des SMS de plus en plus entreprenants. Je te veux, que tu sois mienne. Il me répète sans cesse qu'il est mon homme. J'essaie de le calmer : on ne s'est pas encore rencontré ! Je lui ai tout juste envoyé des photos. Finalement, nous nous fixons une date pour se voir. Ce sera à Lille, en juillet 2009. »
« Je me sens de moins en moins tranquille. C'est à ce moment qu'une amie me conseille d'aller sur Internet. Je tombe alors sur un site qui me glace d'effroi. Là, devant mes yeux, des dizaines de filles hurlent leur désarroi anonymement. Elles racontent leurs rencontres avec T. R. Non, je ne le crois pas. Elles y dépeignent un monstre sans foi ni loi, qui a profité de tout, de leurs âmes et de leurs corps. Pour s'en aller après, lâchement. Je ne veux pas le croire. Alors, pourquoi ai-je ce frisson dans le dos ? »
« Il faut que je parte. Que je le lui annonce. Il se fâche. Il me traite d'allumeuse. Il m'écrit : Ça y est ? tu as testé ? c'est ça ? Je suis pris d'une colère sourde. Je sens le mal en lui, le faux, le fourbe maquillé en homme d'islam. »
« Il m'a demandé d'être sa femme »
« L'amour de Tariq est piteux et cuisant. Je sais des choses terribles aujourd'hui sur lui. Je suis si souvent parcourue d'une onde de rage et de douleur. Il n'y a rien de pire que d'être sincère sous le règne d'un Ramadan. Cela se paye cher. Mais comment savoir que le mal puisse montrer un regard aussi doux ? Comment pourrais-je oublier quand il m'a demandé d'être sa femme ? Qu'il m'a répété qu'il était divorcé. N'est-ce pas une simple aventure que tu recherches avec moi ? lui ai-je alors demandé. Ne m'insulte pas ! a-t-il aussitôt protesté. »
« Il ne répond jamais aux questions les plus basiques sur sa vie familiale et privée. Pourtant, je n'ai jamais cessé de lui répéter : dis-moi juste que je peux, que j'ai raison, de te faire confiance ? Il me répondait toujours à côté, passant son temps à me dire qu'il m'aimait. Une voix intérieure me hurlait qu'il n'était qu'un manipulateur, qui ne cherchait qu'à me détruire, alors qu'il me promettait la lumière. »
« Je n'étais qu'un objet pour lui »
« Je lui envoie des SMS incendiaires, dans lesquels je lui demande si les gens continueraient à venir écouter ses sermons s'ils savaient ce qu'il faisait à leurs filles ? Je lui assénais des vérités qu'il détestait, qu'il refusait catégoriquement d'entendre. Je prenais conscience que je n'étais qu'un objet pour lui. J'outrepassais mes droits en osant lui réclamer ce qu'il m'avait promis, respect et amour. J'étais sincère, pas lui, jamais lui. Pour lui, ce n'est qu'un jeu. Ma mise à mort pouvait débuter, comme celle de toutes les autres avant moi. Après une multitude de mensonges, et ma rébellion, TR me lâchait. Il disparaissait, car, m'a-t-il dit, je n'étais pas celle qu'il croyait, je n'avais pas fait ce qu'il attendait de moi. À savoir, me laisser piétiner et abuser. »
« Lynchée et insultée par ses fans »
« Il se remet à me dire qu'il me trouve extraordinaire. Que moi j'étais jeune, et que lui avait 50 ans. Qu'il n'avait que très rarement éprouvé autant d'émotion pour quelqu'un.
Alors, je lui demande : pourquoi veux-tu que ça s'arrête ?
- La vraie raison, tu veux la vraie raison ?
- Dis-moi la vérité !
- Parce que je suis trop vieux, parce que j'ai quatre enfants, parce que tu dois être maman, parce que tu mérites mieux que ce que j'ai à t'offrir.
Six mois avant, il avait le bon âge et la bonne situation. Et d'un revers de main, il a tout balayé. Tariq Ramadan, il faut le voir pour le croire. J'ai été lynchée et insultée parce que ses fans refusaient de seulement imaginer que leur pseudo-prophète était un usurpateur et un hypocrite. Éloquent et brillant, certes, mais usurpateur quand même. »
Avatar de l’utilisateur
Yacoub
Modérateurs Locaux
Modérateurs Locaux
 
Messages: 5638
Points: 13422
Inscription: Mai 2015
Localisation: France
Sexe: Masculin
Religion: agnostique

Re: Tarik Ramadan

MessagePosté par Yacoub » 03 Fév 2018, 17:05

Coups, viol, urine : Tariq Ramadan confronté au témoignage effrayant d’une victime présumée
    by Aldeeb — 2 février 2018
    Source
    Le 2 février, l’islamologue Tariq Ramadan a été déféré au parquet de Paris en vue d’une mise en examen pour viol après confrontation, le 1er, avec une victime présumée qui a évoqué des faits de viol, violence et humiliation insoutenables.
    Passage à tabac, s........, viol avec un objet, traction par les cheveux… «Christelle» (nom d’emprunt), victime présumée de Tariq Ramadan en 2009, a accepté de faire face à celui qu’elle considère être son bourreau, durant trois heures et demie d’interrogatoire le 1er février. L’homme a ensuite été déféré au parquet de Paris dans la nuit du 1er au 2 février. La victime présumée, elle, a fait des révélations au magazine Vanity Fair, lui confiant sa version d’une nuit tragique.
 

    Tariq Ramadan placé en garde à vue à Paris dans le cadre d’une enquête pour viols

    Rendez-vous avait été pris le 9 octobre 2009 à Lyon, avant une de ses conférences, au Hilton, dans le bar de son hôtel. Christelle, une femme handicapée par un accident de voiture, convertie à l’islam, et le prédicateur avaient entretenu pendant plusieurs mois une relation virtuelle. Après 30 minutes au bar, il lui aurait demandé de monter dans sa chambre pour plus de discrétion.

        Il avait des yeux de fou, la mâchoire serrée qu’il faisait grincer de gauche à droite


    Selon Christelle, dans la chambre, la romance virtuelle devient cauchemar. Le prédicateur apparaît la chemise sortie du pantalon. «J’étais glacée d’effroi. Il était droit comme un “i”. Il avait des yeux de fou, la mâchoire serrée qu’il faisait grincer de gauche à droite, Il avait l’air habité comme dans un film d’horreur. Terrifiant, terrifiant, terrifiant», s’est-elle remémorée. Elle aurait voulu sortir, il se serait mis à la tabasser en lui donnant des gifles au visage, sur les seins, des coups de poing dans le ventre.

        Plus tu vas crier, plus ça va m’exciter et plus je vais cogner


    Elle aurait hurlé et pleuré, il lui aurait rétorqué : «Plus tu vas crier, plus ça va m’exciter et plus je vais cogner donc un conseil : ferme-la.» Il l’aurait sodomisée de force, l’aurait traînée par les cheveux jusqu’à la salle de bain et lui aurait uriné dessus. Puis il serait parti à sa conférence avec les vêtements de Christelle dans un sac, en lui ordonnant : «Sois sage. Je donne des instructions. Si tu fais quoi que ce soit, je serai immédiatement averti et ça se passera mal.» Elle dit avoir attendu qu’il revienne, mais suite à ces faits, elle n’aurait nourri que haine et vengeance envers lui.

        Désolé pour ma violence. J’ai aimé. Tu veux encore ? Pas déçue ?


    Le lendemain, Tariq Ramadan lui aurait envoyé un message dont elle a montré une capture d’écran à Vanity Fair : «J’ai senti ta gêne… Désolé pour ma violence. J’ai aimé. Tu veux encore ? Pas déçue ?»
    La cicatrice de Tariq Ramadan, un détail troublant
    L’accusatrice est-elle crédible ? Est-elle une femme fragile et érotomane susceptible d’inventer de toutes pièces une histoire ? L’avocat de Tariq Ramadan, contacté par Vanity Fair, a dit qu’il ne connaissait pas l’existence de cette femme. Toutefois Tariq Ramadan a bien reconnu avoir entretenu une relation virtuelle avec Christelle. Le Parisien rapporte que l’islamologue a reconnu une relation de séduction mais nié tout acte sexuel. Selon le quotidien, il a bien correspondu avec la victime présumée, il l’a bien rencontrée à Lyon, mais d’après lui leur rencontre n’aurait duré qu’une demi-heure et il ne lui aurait pas demandé de monter dans sa chambre.
    Toujours selon Le Parisien, Christelle a évoqué un détail troublant lors de la confrontation avec Tariq Ramadan du 1er février : une cicatrice sur le corps de l’islamologue, dont elle n’aurait pu connaître l’existence sans l’avoir vu nu. Tariq Ramadan a bien confirmé en être pourvu.
    Tariq Ramadan est visé par deux plaintes pour viol et agression sexuelle en France. Il a été mis en garde à vue le 31 janvier «dans le cadre de l’enquête préliminaire ouverte à Paris des chefs de viols et violences volontaires». Le 20 octobre dernier, l’ancienne salafiste devenue militante laïque Henda Ayari avait aussi publiquement accusé l’islamologue suisse de l’avoir violée en 2012. Mais cette dernière a refusé d’être confrontée à lui.
Avatar de l’utilisateur
Yacoub
Modérateurs Locaux
Modérateurs Locaux
 
Messages: 5638
Points: 13422
Inscription: Mai 2015
Localisation: France
Sexe: Masculin
Religion: agnostique

Re: Tarik Ramadan

MessagePosté par Yacoub » 15 Fév 2018, 15:13

Ramadan ne faisait pas abstinence

Image
Iman Ramadan épouse Tarik Ramadan



En 1986 Tariq Ramadan se marie à 24 ans à une catholique bretonne convertie à l’islam et renommée Iman, avec laquelle il aura quatre enfants. Cette dernière, pas jalouse, déclarait dans une interview :
Est-ce facile d’être l’épouse de Tariq Ramadan ?
« Du point de vue de l’homme public, ce n’est pas facile parce qu’il est souvent absent et qu’il faut gérer cette absence. Mais je sais qu’il est utile ailleurs, et je lui reconnais une telle valeur que je trouverais égoïste de ne pas en faire profiter les autres.
L’islam m’a permis de prendre du recul. J’étais catholique et croyante, mais pas pratiquante. Je n’avais pas besoin de donner une place à la religion »
Nul doute qu’il avait trouvé la perle rare, la femme parfaite.

Fort de cet abrutissement, Tariq Ramadan ne se sent lié par aucune obligation de fidélité à l’égard de sa femme et, dans le même temps, justifie la lapidation des femmes adultères, les femmes adultères, s’entend. Cela ne pose aucun problème à l’orfèvre du double langage et de la double posture. Mektoub, c’est écrit.

Mais voilà que la vague #balancetonporc déferle sur les États-Unis et l’Europe lui emboite le pas. Si les débordements ne gênaient pas sa femme convertie, sa coreligionnaire franco-tunisienne Henda Ayari balance son porc : « J’ai gardé le silence depuis plusieurs années par peur des représailles ». Puis c’est la coreligionnaire franco-marocaine Majda Bernoussi qui balance à son tour : « Je démasque un homme qui se sert de l’islam et de son statut d’homme spirituel pour piéger de manière industrielle des femmes et des hommes par le mensonge de sa nature. » Sur son statut d’homme marié elle précise : « Il ne dit pas qu’il est marié. À moi il a dit qu il était divorcé devant Dieu et les hommes et a menti systématiquement en se révoltant quand je n’avais pas confiance. »

Dès le 22 octobre, nous l’épinglions dans nos colonnes : « Voilà que le théologien islamiste Tariq Ramadan est aussitôt accusé d’être un porc par l’écrivain franco-tunisienne Henda Ayari. Après le porc kascher Weinstein, voici le porc halal. Un partout. »

Fort de son bon droit et de ses appuis médiatiques, l’uléma Tariq Ramadan conteste toutes ces allégations porcines. Mais les victimes persistent et la Justice française finit par le rattraper et le place ce 31 janvier en garde à vue. Il s’est rendu mercredi (hier) matin à la convocation des policiers dans le cadre de l’enquête préliminaire ouverte à Paris des chefs de viols et violences volontaires.

Le manipulateur Ramadan, dont l’ambivalence est un art de vivre, était pourtant persona non grata aux États-Unis dès 2004. Le 2 août de cette année, l’ambassade des États-Unis à Berne (Suisse, le prédicateur étant de nationalité suisse) l’avertit que le visa de séjour et de travail qui lui avait été accordé était révoqué, par décision du Homeland Security Department.
En 2016 Nice Provence Info alertait ses lecteurs des perversités rhétoriques du prédicateur :
• Ramadan à Carros : la polémique enfle le 7 mars 2016
• Qui connaît vraiment Tariq Ramadan ? le 18 mars 2016
Il faut encore attendre novembre 2017 et plusieurs plaintes de viol en France et d’abus sexuel sur des mineures en Suisse, pour que le porteur de la bonne parole soit mis en congé de son poste de professeur d’études islamiques contemporaines à l’université d’Oxford.
Même son intarissable sponsor, le Qatar, finit par lui couper les ponts, selon Le Point, car il serait « coupable de nuire à l’image de l’émirat ». Il était temps.

Le beau parleur a perdu tous ses soutiens, même celui de Caroline Fourest, c’est peu dire. Toute la presse Bien Pensante qui le protégeait hier, le lâche à reculons. Il ne lui reste plus qu’à se mettre en couple avec Edwy Plenel, son indéfectible admirateur. Ils pourront tenter une gestation pour une truie.

Avatar de l’utilisateur
Yacoub
Modérateurs Locaux
Modérateurs Locaux
 
Messages: 5638
Points: 13422
Inscription: Mai 2015
Localisation: France
Sexe: Masculin
Religion: agnostique

Re: Tarik Ramadan

MessagePosté par Yacoub » 16 Fév 2018, 17:30

Caroline Fourest à propos de Tariq Ramadan : "Je n'ai jamais croisé un manipulateur aussi dévastateur"

L


https://go.microsoft.com/fwlink/?linkid=845480
[url=https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/hérault-a-la-recherche-du-gagnant-à-l’euro-millions-qui-a-jusqu’au-24-février-pour-se-faire-connaître/ar-BBJcE6J?li=BBwlBpb&ocid=spartanntp.]https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/hérault-a-la-recherche-du-gagnant-à-l’euro-millions-qui-a-jusqu’au-24-février-pour-se-faire-connaître/ar-BBJcE6J?li=BBwlBpb&ocid=spartanntp.[/url]

Hérault: à la recherche du gagnant à l’Euro Millions
[url=https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/hérault-a-la-recherche-du-gagnant-à-l’euro-millions-qui-a-jusqu’au-24-février-pour-se-faire-connaître/ar-BBJcE6J?li=BBwlBpb&ocid=spartanntp.]https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/hérault-a-la-recherche-du-gagnant-à-l’euro-millions-qui-a-jusqu’au-24-février-pour-se-faire-connaître/ar-BBJcE6J?li=BBwlBpb&ocid=spartanntp.[/url]
L'essayiste et journaliste Caroline Fourest ferraille depuis longtemps contre le théologien musulman Tariq Ramadan accusé de viols et dont elle fut l'une des premières à dénoncer le double langage.
Image

© Sipa L'essayiste et journaliste Caroline Fourest ferraille depuis longtemps contre


le théologien musulman Tariq Ramadan accusé de viols et dont elle fut l'une des premières à dénoncer le double…

Qu'avez-vous ressenti en apprenant que Tariq Ramadan avait été mis en examen et écroué?
Je suis soulagée pour les victimes qui se reconstruisent à travers cette procédure, notamment "Christelle", avec laquelle je suis en contact depuis presque huit ans. À l'issue de la confrontation, elle a commencé à sortir de l'humiliation. Je suis aussi soulagée pour ­l'Europe et pour les musulmans. Mon espoir, c'est que ceux qui se sont laissé berner par sa propagande et n'ont jamais fait l'effort d'ouvrir mon livre [Frère Tariq, Poche], qui démontrait le double discours de Ramadan – preuves à l'appui, de manière très documentée et très détaillée –, ouvrent les yeux. Les faits pour lesquels il est aujourd'hui mis en examen sont d'une cruauté qui dépasse tout ce qu'on pourrait démontrer dans un livre. Il a fallu le courage des victimes qui ont osé parler pour forcer à regarder tous ceux qui ne voulaient pas voir.
Ses victimes décrivent une emprise sectaire. Ramadan est-il un gourou?
Celles qui ont été sous son emprise, comme "Christelle", racontent à quel point il arrive à manipuler ces femmes, à leur faire croire qu'elles ont cherché ce qui leur arrive, à les culpabiliser de ce qu'il leur a fait subir. Elles expliquent aussi comment il a réussi à les monter les unes contre les autres, en faisant croire que certaines étaient des agents de renseignement qui cherchaient à lui nuire, comment il les avait enfermées dans un univers complotiste où elles perdaient la notion du réel. Il exerce une véritable emprise sur ses proies comme sur ses fidèles. Ce qu'il a fait pour ses besoins de prédateur, il l'a fait au niveau politique, à une échelle inimaginable. Je ne crois pas que les gens réalisent l'impact qu'il a eu sur l'Europe en tant que prédicateur. Il a radicalisé des étudiants brillants, des jeunes musulmans, et les a transformés en paranoïaques revanchards. Il a divisé les citoyens européens avec un effet nocif que peu d'extrémistes peuvent se vanter d'avoir obtenu. Depuis toutes ces années que je travaille sur les extrêmes, je n'ai jamais croisé un manipulateur aussi dévastateur.
"Vous avez à faire à une machine"

Qu'est-ce qui le rend si redoutable?
Comme tous les grands pervers qui passent leur vie à réfléchir à la manière de manipuler les autres, il est doté d'une forte intelligence stratégique. La manière dont il a retourné mon travail est assez inouïe et c'est sans doute ce qui a été le plus douloureux pour moi. En 2004, point par point, avec 600 notes de bas de page, je démontre qu'il ment et qu'il a un double discours construit, élaboré, avec une visée stratégique. Il ne m'a jamais fait de procès pour mes travaux, mais il a renversé l'accusation en me traitant de menteuse, repris en chœur par ses alliés, puis par le FN. La machine à salir était lancée.
Quiconque se dresse contre Tariq Ramadan subit les chaînes d'insultes, les procès d'intentions, les menaces de ses affidés. Il y a la part spontanée de ce qu'il déclenche comme mouvement fanatique, mais aussi le réseau des Frères musulmans, qui fait bouclier. Vous avez à faire à une machine. C'est l'un des réseaux extrémistes les plus sophistiqués qui soient, avec des trolls rémunérés qui vous insultent sur les réseaux sociaux. Après notre débat télévisé en 2009, pendant plusieurs mois, je recevais des chaînes d'insultes – 3.000 messages d'un coup – toujours aux mêmes heures.
Vous ne craignez pas qu'il soit plutôt érigé en victime par les complotistes?
Il y aura toujours des gens pour se ranger du côté du bourreau ou encore des personnes prêtes à croire la parole de femmes violées quand il s'agit de Harvey Weinstein, mais qui ne voudront jamais entendre qu'il existe des prédateurs chez les prêcheurs musulmans. La théorie du complot, c'est le fonds de commerce de Tariq Ramadan. Cela fait trente ans qu'il veut faire croire que tout ce qui lui arrive n'est qu'un complot judéo-sionisto-islamophobe.
"Le réseau des Frères musulmans vient de perdre son meilleur ambassadeur"

Cette mise en examen, n'est-ce pas un coup dur pour l'Union des organisations islamiques de France?
Le réseau des Frères musulmans vient de perdre son meilleur ambassadeur. Mais il en aura d'autres, dont les jeunes cadres du Collectif contre l'islamophobie en France comme Marwan Muhammad. Pendant trente ans, Tariq Ramadan a formé la relève. Des clones moins doués, peut être aussi moins fous. Mais les Frères musulmans, c'est l'école de la manipulation. Tariq Ramadan est aussi le fruit de cela.
Selon l'avocat d'une des victimes, "une chape de plomb est en train de sauter", c'est aussi votre avis?
Je pense que nous ne sommes qu'au début d'une série de révélations. Dans les modèles qui ont inspiré Tariq Ramadan, il y a déjà eu des affaires similaires. Il est la plus grande star de l'islam politique, celui qui a le plus abusé. Mais il n'est pas le seul. Des musulmans pratiquants et très politiques sont choqués. Je sais que certains s'organisent pour accueillir la parole de femmes de ces réseaux. 
Tariq Ramadan a déposé plainte pour subordination de témoin contre vous.
C'est ce que ses avocats ont annoncé dans la presse, mais je n'ai rien reçu par voie judiciaire.
Avatar de l’utilisateur
Yacoub
Modérateurs Locaux
Modérateurs Locaux
 
Messages: 5638
Points: 13422
Inscription: Mai 2015
Localisation: France
Sexe: Masculin
Religion: agnostique

Précédente

Retourner vers Actualité

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron