Рейтинг@Mail.ru
Les Forums du Monde des Religions :: forum religion Les Forums du Monde des Religions :: forum religion http://arlitto.forumprod.com/
Règles du forum
Ce forum est spécialement dédié au dialogue entre Musulmans et Chrétiens dans le respect des convictions de chacun des intervenants.

Un monde sans commandements divins.

MessagePosté par Kaboo » 28 Jan 2017, 00:48

Bonjour à tous.

Un monde sans commandements divins est il logique ou utopique ?

Dieu dit aux Juifs ce qu'ils doivent faire.
Puis Dieu dit aux Chrétiens ce qu'ils doivent faire.
Enfin, Dieu dit aux Musulmans ce qu'ils doivent faire.

Les hommes/femmes ont ils besoin de Dieu pour faire la différence entre le bien et le mal ?

@+ coucouchapeau.gif
Sortez de mon ordi Image
Avatar de l’utilisateur
Kaboo
Modérateurs globaux
Modérateurs globaux
 
Messages: 531
Points: 2540
Inscription: Fév 2016
Localisation: France
Sexe: Masculin
Religion: Aucune

Re: Un monde sans commandements divins.

MessagePosté par indian » 28 Jan 2017, 01:55

Kaboo a écrit:Bonjour à tous.

Un monde sans commandements divins est il logique ou utopique ?

Dieu dit aux Juifs ce qu'ils doivent faire.
Puis Dieu dit aux Chrétiens ce qu'ils doivent faire.
Enfin, Dieu dit aux Musulmans ce qu'ils doivent faire.

Les hommes/femmes ont ils besoin de Dieu pour faire la différence entre le bien et le mal ?

@+ coucouchapeau.gif



je penses que les etres humains ont besoin de savoir...

....savoir (savoir), prendre conscience,  prendre connaissance... de ce qui est le mieux et meilleur possible... et le pire.... (utopies)

ce pour pouvoir (volonté) choisir entre les deux ce qui est réellement possible de devenir, de progresser, de faire progresser ''l'arbre '' que nous sommes... (faire, action, ...)



ouais... je dirais que nous avons tous besoin d'une sorte de limite, de garde de fou... de cadre à aller dépasser ou pas... pour voir..


Mais???
Qu'est-ce que ''dieu''?

Je dis un:  être.

Mais je peux me tromper... et je ne voudrais pas vous trompez...alors doutons. :)

Ht
David
indian
Membre
Membre
 
Messages: 2988
Points: 14883
Inscription: Jan 2017
Localisation: Kanad'a
Sexe: Masculin
Centres d’intérêt: amis sur le coin du feu...

Re: Un monde sans commandements divins.

MessagePosté par Kaboo » 28 Jan 2017, 02:00

Le Meilleur des mondes (Brave New World) est un roman d'anticipation dystopique, écrit en 1931 par Aldous Huxley. Il parait en 1932. Huxley le rédige en quatre mois seulement, à Sanary-sur-Mer, dans le sud de la France. Vingt-cinq ans plus tard, Huxley publie un essai dédié à ce livre, Retour au meilleur des mondes, insistant notamment sur les évolutions du monde qu'il perçoit comme allant dangereusement vers le monde décrit dans son ouvrage. Le titre original du roman, Brave New World, provient de La Tempête de William Shakespeare, acte 5 scène 1. John, le « Sauvage », reprend souvent cette phrase dans le roman (chap. 8, 11, 15). Dans la pièce de Shakespeare, la phrase est ironique et la traduction française reprend la même ironie, mais en référence à la littérature française : le « meilleur des mondes possibles » du Candide de Voltaire.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Meilleur_des_mondes
Sortez de mon ordi Image
Avatar de l’utilisateur
Kaboo
Modérateurs globaux
Modérateurs globaux
 
Messages: 531
Points: 2540
Inscription: Fév 2016
Localisation: France
Sexe: Masculin
Religion: Aucune

Re: Un monde sans commandements divins.

MessagePosté par indian » 28 Jan 2017, 02:01

Kaboo a écrit:
Le Meilleur des mondes (Brave New World) est un roman d'anticipation dystopique, écrit en 1931 par Aldous Huxley. Il parait en 1932. Huxley le rédige en quatre mois seulement, à Sanary-sur-Mer, dans le sud de la France. Vingt-cinq ans plus tard, Huxley publie un essai dédié à ce livre, Retour au meilleur des mondes, insistant notamment sur les évolutions du monde qu'il perçoit comme allant dangereusement vers le monde décrit dans son ouvrage. Le titre original du roman, Brave New World, provient de La Tempête de William Shakespeare, acte 5 scène 1. John, le « Sauvage », reprend souvent cette phrase dans le roman (chap. 8, 11, 15). Dans la pièce de Shakespeare, la phrase est ironique et la traduction française reprend la même ironie, mais en référence à la littérature française : le « meilleur des mondes possibles » du Candide de Voltaire.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Meilleur_des_mondes



:d'accord:
tres bonne suggestion.
Livre que j'ai lu il y a maintenant 25 ans...au cegep..cours de philo 101.
indian
Membre
Membre
 
Messages: 2988
Points: 14883
Inscription: Jan 2017
Localisation: Kanad'a
Sexe: Masculin
Centres d’intérêt: amis sur le coin du feu...

Re: Un monde sans commandements divins.

MessagePosté par Kaboo » 28 Jan 2017, 02:18

Là n'est pas le problème indian.

Le problème est de savoir si l'homme, dans ce monde est capable de se contrôler ... ou pas.
Il y a beaucoup de référence concernant ce sujet.

Pas besoin pour cela d'ouvrage de Science Fiction.

Bien avant Blade Runner (Philip K. Dick).
Bien avant I.robot (Isaac Asimovà).

Il y avait Carlo Collodi (pinocchio).
Il y avait d'autres conteurs tels que Hans Christian Andersen et Jonathan Swift.

Le problème est donc de savoir si l'homme peut, oui ou non contrôler ses pulsions/envies ?

@+ coucouchapeau.gif
Sortez de mon ordi Image
Avatar de l’utilisateur
Kaboo
Modérateurs globaux
Modérateurs globaux
 
Messages: 531
Points: 2540
Inscription: Fév 2016
Localisation: France
Sexe: Masculin
Religion: Aucune

Re: Un monde sans commandements divins.

MessagePosté par indian » 28 Jan 2017, 02:42

Kaboo a écrit:Là n'est pas le problème indian.

Le problème est de savoir si l'homme, dans ce monde est capable de se contrôler ... ou pas.
Il y a beaucoup de référence concernant ce sujet.

Pas besoin pour cela d'ouvrage de Science Fiction.

Bien avant Blade Runner (Philip K. Dick).
Bien avant I.robot (Isaac Asimovà).

Il y avait Carlo Collodi (pinocchio).
Il y avait d'autres conteurs tels que Hans Christian Andersen et Jonathan Swift.

Le problème est donc de savoir si l'homme peut, oui ou non contrôler ses pulsions/envies ?

@+ coucouchapeau.gif



certains sont capable de se controler...d'autres pas. telle est la diversité de l'espece il me semble.

Certains on besoin de se faire dire quoi faire... d'autre disent quoi faire.

nous sommes égaux en droit. pas en talent, qualtiés, défauts.


@kaboo,
je pesnes que je suis sain d'esprit, fonctionnel, apte.. mon boss qui paie mon salaire chaque jour le pense aussi... ma femme qui m'accopagne depuis de 20 ans me le fait savoir chauqe jour..

Mais sur certains trucs, je ne suis pas capable de controler mes pulsions. sur d'autres trucs oui.
J'ai mes addiction. J'ai mes détachements.


Il y avait David (indian)

moi, comme je suis. + et/ou -
indian
Membre
Membre
 
Messages: 2988
Points: 14883
Inscription: Jan 2017
Localisation: Kanad'a
Sexe: Masculin
Centres d’intérêt: amis sur le coin du feu...

Re: Un monde sans commandements divins.

MessagePosté par Saint Glinglin » 28 Jan 2017, 11:23

Kaboo a écrit:Les hommes/femmes ont ils besoin de Dieu pour faire la différence entre le bien et le mal ?


Pour les Juifs et les chrétiens, les crimes dont la Bible fait l'apologie relèvent du bien.
Avatar de l’utilisateur
Saint Glinglin
Membres V.I.P
Membres V.I.P
 
Messages: 1878
Points: 3573
Inscription: Mai 2015
Localisation: oui
Sexe: Masculin
Religion: Intelligent

Re: Un monde sans commandements divins.

MessagePosté par prisca » 28 Jan 2017, 13:18

Saint Glinglin, déjà, la Bible ne fait pas l'apologie du crime, car faire l'apologie du crime ne fait pas des hommes des hommes bons mais des criminels.

La Bible relate des faits qui eux traitent de comportements criminels oui, pour nous instruire, et nous mettre face à ce qu'il ne faut pas faire sinon il nous en coutera, c'est certain.

Mais il y a deux choses qui vous échappent.

D'abord, puisque nous avons été éduqué d'une manière religieuse, même si nos parents admettons sont des athées de génération en génération, l'air du temps tend vers la morale religieuse, vous ne pouvez pas affirmer que la religion n'ajoute rien, ou n'enlève rien du fait que nous ne pouvons comparer "avec" et "sans".

Il faut rester dans l'axiome qui consiste à dire, je sais que je vis "avec" mais je ne saurais jamais que je vis "sans" par conséquent je ne peux pas dire : la religion apporte des notions de bien et de mal lesquels je connais déjà, la religion ne m'apporte rien de nouveau.

Impossible.

Ensuite, je crois que l'ensemble des croyants pensent que la religion est une voie imposée, qu'un monde ne peut que se concevoir avec un ou voire plus de livres saints.

Non, nous aurions pu dès le départ être des personnes honorables, mais il se trouve que le terme d'une vie humaine en fixe la base, je dirais qu'il faut que vous réfléchissiez à l'envers, partez de la fin du monde, et remontez le temps pour savoir si les enseignements en amont sont profitables pour :

1/ Nous préparer à la fin du monde

2/ A nous donner l'occasion de faire partie de ceux qui n'auront pas à connaître la colère de Dieu sachant que s'il y a une fin il y a une faute aux conséquences lourdes de l'homme.

3/ A reconnaître dans chaque lecture la matière à nous donner une occasion de découvrir qui est l'entremetteur de la fin, qui est le véritable coupable,....


Un exemple :

Si la Bible Ancien Testament donne des consignes de vie aux Juifs très très drastiques et que les Juifs n'en ont pas tenu compte, cela veut dire que les Juifs ont pesé le pour et le contre et qu'ils ont convenu que les temps anciens se prêtaient à un agissement ponctuel, et que cet agissement n'a plus de fondement après..... Or les Musulmans appliquent à la lettre des sévices corporels très lourds de conséquence alors que leurs propres écritures suggestives certes, ne sont pas impératives...... conclusion : ce n'est pas le Coran qui incite au meurtre, c'est le criminel qui sommeille qui s'éveille au meurtre.... Bien sûr il faut s'attacher à la psychologie des personnages qui peuplent notre histoire humaine au point de leur donner "un début" "une fin"......
Avatar de l’utilisateur
prisca
Membre Actif
Membre Actif
 
Messages: 337
Points: 1575
Inscription: Jan 2017
Localisation: Var
Sexe: Féminin

Re: Un monde sans commandements divins.

MessagePosté par Kaboo » 28 Jan 2017, 13:56

Saint Glinglin a écrit:Pour les Juifs et les chrétiens, les crimes dont la Bible fait l'apologie relèvent du bien.


Chez les Musulmans et les autres croyances aussi.
Même certains Bouddhistes assassinent des Musulmans.
Je tiens à préciser qu'ils s'agit de Bouddhistes Asiatiques assassinant des Musulmans Asiatiques. :clap:

L'islam c'est aussi ça.
Image
http://www.katibin.fr/2015/06/20/xinjia ... de-jeuner/

Mais, pour trouver une photo d'arabes convertis aux Bouddhisme ... :lol:

Pour en revenir au sujet.

J'aurais pu tout autant appeler ce topic "un monde sans commandements humains".

Et comme écrit plus haut, les exemples ne manquent pas.

L'homme à besoin de lois afin de "tempérer sa fougue". :lol:

Donc, des personnages tels que Hammurabi sont indispensable. ==> https://www.google.fr/webhp?sourceid=ch ... =hammurabi

La meilleure preuve est que Moïse qui n'a certainement jamais existé à plagié (copié) ses lois.

Idem pour les penseurs tels H. G. Wells, ==> L'Île du docteur Moreau. ==> https://fr.wikipedia.org/wiki/L'%C3%8El ... eur_Moreau

@- coucouchapeau.gif
Sortez de mon ordi Image
Avatar de l’utilisateur
Kaboo
Modérateurs globaux
Modérateurs globaux
 
Messages: 531
Points: 2540
Inscription: Fév 2016
Localisation: France
Sexe: Masculin
Religion: Aucune

Re: Un monde sans commandements divins.

MessagePosté par indian » 28 Jan 2017, 14:04

Kaboo a écrit:
Saint Glinglin a écrit:Pour les Juifs et les chrétiens, les crimes dont la Bible fait l'apologie relèvent du bien.


Chez le Musulmans et les autres croyances aussi.
Même certains Bouddhistes assassinent des Musulmans.
Je tiens à préciser qu'ils s'agit de Bouddhistes Asiatiques assassinant des Musulmans Asiatiques. :clap:

L'islam c'est aussi ça.
http://www.katibin.fr/wp-content/upload ... 00x330.jpg
http://www.katibin.fr/2015/06/20/xinjia ... de-jeuner/

Mais, pour trouver une photo d'arabes convertis aux Bouddhisme ... :lol:

Pour en revenir au sujet.

J'aurais pu tout autant appeler ce topic "un monde sans commandements humains".

Et comme écrit plus haut, les exemples ne manquent pas.

L'homme à besoin de lois afin de "tempérer sa fougue". :lol:

Donc, des personnages tels que Hammurabi sont indispensable. ==> https://www.google.fr/webhp?sourceid=ch ... =hammurabi

La meilleure preuve est que Moïse qui n'a certainement jamais existé à plagié (copié) ses lois.

Idem pour les penseurs tels H. G. Wells, ==> L'Île du docteur Moreau. ==> https://fr.wikipedia.org/wiki/L'%C3%8El ... eur_Moreau

@- coucouchapeau.gif



Je préfere les exemples de Gandhi, Martin Luther King, Mandela... ou Abdul'Baha.

Mais à chacun  son ''role model''

Ma mere était pas mal non plus.

Quant au bien... bien entendu...
indian
Membre
Membre
 
Messages: 2988
Points: 14883
Inscription: Jan 2017
Localisation: Kanad'a
Sexe: Masculin
Centres d’intérêt: amis sur le coin du feu...

Re: Un monde sans commandements divins.

MessagePosté par Kaboo » 28 Jan 2017, 15:02

Ca ne veut rien dire le bien et le mal. siffle2.gif

Ce qui est bien pour certains et mal pour d'autres.

La question est de savoir d'où vient ce sentiment de culpabilité autrement appelé conscience.
Si l'être humain n'avait pas ce sentiment de culpabilité, il vivrait comme ses frères animaux.

Or, l'humain est doté de ce sentiment de culpabilité. D'où vient cette conscience de ce qui est bien ou pas bien ?

Quand un homme ou une femme trompe son conjoint, il/elle ressent ce sentiment de culpabilité.
Pour autant, plusieurs personnes vivent cela tous les jours en en discutant avec leur conjoint.

Certaines personnes sont capables de mettre à mort sans aucune sensation de culpabilité.
Pour d'autres, c'est tout le contraire.

C'est pourquoi, des lois humaines ou commandements divins ou ... sont indispensables.

Mais, ce n'est pas le Bab qui va régler le problème. ;)

De plus, les exemples que tu cites sont faussés.

Martin Luther King rêvait de voir un jour des blancs et des noirs marcher mains dans la mains.
Nelson Mandela rêvait d'une Afrique du sud ou il n'y aurait pas d'Apartheid.
Gandhi rêvait d'un monde libéré des colons Britanniques.

Il ne faut donc pas mélanger leurs combats.

Les armes de Gandhi, c'est la force tranquille.
Martin Luther King a voulu faire de même mais, il faut savoir que la force tranquille n'arrêtera jamais un voleur ou un violeur.
Aussi, il faut se rappeler que Malcolm X existait aussi à cette époque.
Idem pour Cassius Clay (Mohamed Ali).

Plus les peace and love +++ qui ont finit par +/- réussir à contrecarrer le racisme du pays de la la liberté. :lol: :lol: :lol:

Dire que j'ai grandi avec ça. :lol: :lol: :lol:

Quand je pense que les USA se disent meilleurs que les Français.
N'oublions pas que la Louisiane est la fille de Louis XIV, inventeur du code noir.
Il va sans dire que c'est le grand Colbert qui l'a écrit et il y en a eu 2 autres par la suite.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Code_noir

Image
http://colleges.ac-rouen.fr/dunant-evre ... -noir.html

Image
https://fr.wikipedia.org/wiki/Code_noir

Donc, oui, l'homme à besoin de loi mais lesquelles ? Celles de soumettre ses frères ?
Tant que c'est l'homme qui dicte les lois, ce sera toujours le chaos.

C'est pourquoi Isaac Asimov a poussé ce raisonnement à son  extrême.
A savoir que si demain, les machines/robots/androïdes devaient être à notre service, il devrait suivre 3 lois ou plus.

Mais, l'une d'elle, ==> Protéger la vie humaine, oblige la machine à protéger l'homme de lui même.

@+ coucouchapeau.gif

PS : Etymologie du mot Robot/Travailleur/Esclave.

Robota est issu du proto-slave *orbota, devenu par métathèse, *robota dont est issu le russe et le bulgare работа rabota (« travail »), le slovène rabôta (« servage ») ; et, plus avant, de l’indo-européen *orbh (« petit enfant, orphelin, jeune esclave »), duquel sont issus l’arménien որբ orb, l’hindi अर्भ arbha (« petit enfant »), le grec ancien ὀρφανός, orphanós (dont viennent aussi l’anglais orphan et le français orphelin) et le latin orbus, signifiant tous « orphelin », ainsi que l’allemand Arbeit (« travail »).
(Nom 2) (XIXe siècle) De l’allemand Robot (« travail, corvée, servage ») issu du slave robota (sens identique).

https://fr.wiktionary.org/wiki/robot
Sortez de mon ordi Image
Avatar de l’utilisateur
Kaboo
Modérateurs globaux
Modérateurs globaux
 
Messages: 531
Points: 2540
Inscription: Fév 2016
Localisation: France
Sexe: Masculin
Religion: Aucune

Re: Un monde sans commandements divins.

MessagePosté par indian » 28 Jan 2017, 15:14

Kaboo a écrit:Ca ne veut rien dire le bien et le mal. siffle2.gif

Ce qui est bien pour certains et mal pour d'autre.

La question est de savoir d'où vient ce sentiment de culpabilité autrement appelé conscience.
Si l'être humain n'avait pas ce sentiment de culpabilité, il vivrait comme ses frères animaux.

Or, l'humain est doté de ce sentiment de culpabilité. D'où vient cette conscience de ce qui est bien ou pas bien ?

Quand un homme ou une femme trompe son conjoint, il/elle ressent ce sentiment de culpabilité.
Pour autant, plusieurs personnes vivent cela tous les jours en en discutant avec leur conjoint.

Certaines personnes sont capables de mettre à mort sans aucune sensation de culpabilité.
Pour d'autres, c'est tout le contraire.

C'est pourquoi, des lois humaines ou commandements divins ou ... sont indispensables.

Mais, ce n'est pas le Bab qui va régler le problème. ;)
co

@+ coucouchapeau.gif



Pour moi le mot bien est relié à l'idée et au concept : qui permet de faire progresser l'être, le notre et celui des autres.

Si nos actes, paroles ,agissement... ne résultent pas (fruit) en un truc qui permet et favorise la progression de l'autre vers ce qui est le mieux... c'est mal.


Le Bab n'a rien réglé en effet . Il a mis sa lumiere sur le Qur'an. Ses écrits se nomment entre autre: ''Bayans''...
Grosso modo, c'est l'utilisation de la science... de faire avec la science...''"C.." science'' qui est la voie selon lui


Mal, bien..
ON sent le mal quand on régresse... on sent le bine quand on progresse.
Un arbre qui croit , qui devient ce qu'il peut etre est soumis au bien.

La connaissnace, l'apprentissage, la raison, la réflexion, l'imagination sont des trucs humains... l'être humain est capable de se voir dans d'autres états que celui qu'il est... il peut aspirer... il peut s'inspirer...

Culpabilité? n'est-ce pas le sentiment d'avoir empecheé l'autre de progresser?

L'humain peut prendre conscience ...et choisir ce qu'il veut soit pour lui meme... soit sa survie, sa progression au depend des autres... soit avec les autres, avec les autres cons... ..."C.." los otros... ;)

Moi c'est ca que je trouve divin... la possibilité d'être. De prendre conscience de ce qu'on peut être.

Mais bon...disons qu'y'en a qui sont juste vraiment "C.."... siffle2.gif
indian
Membre
Membre
 
Messages: 2988
Points: 14883
Inscription: Jan 2017
Localisation: Kanad'a
Sexe: Masculin
Centres d’intérêt: amis sur le coin du feu...

Suivante

Retourner vers Dialogue Islamo-Chrétien

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron